Suite des lectures estivales…

4 ème roman de l’auteur,

connu notamment pour Les rivières Pourpres,
l’empreinte scénaristique de Grangé est indéniable, diablement efficace,

573 pages pour ce thriller haletant, du suspense, une mécanique machiavélique,

573 pages pour ce chassé-croisé de meutes impitoyables, entre tueurs, flics ripoux, etc… (je ne vais pas tout révéler tout de même ! )

« A sa manière le Chiffre était le père de tous les flics. Mi-héros, mi-démon, il incarnait à lui seul le meilleur et le pire, la rigueur et la Corruption, le Bien et le Mal. p.66″

573 pages pour élucider ces meurtres, ces femmes torturées, mutilées de façon atroce,« Vous n’avez pas vu les cadavres, répliqua Paul en montant la voix. On a affaire à un malade. Un psychopathe pur. C’est à nous de nous mettre au diapason de sa folie. »p.89 »

« Comment tu veux combattre le mal si tu n’y as jamais goûté? Comment tu veux comprendre l’ennemi si tu ne connais pas ses atouts? »

573 pages pour connaître Anna, cette femme bordée par la folie », Anna partit d’un rire brisé, un rire-sanglot, avant de s’enfuir sous les arcades. p170″

et qui perd peu à peu ses repères,

« Elle sent les effets du calmant l’envahir peu à peu.Une fleur de sommeil en train d’éclore à l’intérieur de son corps…Elle éprouve maintenant la sensation que le lit dérive et quitte la terre ferme. Elle flotte, lentement, dans les ténèbres. Il n’y a plus à opposer la moindre résistance, à tenter quoi que ce soit pour lutter contre ce courant. Il faut seulement se laisser porter par l’onde filante… »

et dont l’histoire lance l’intrigue,

12 chapitres, 1 epilogue

« J’ai sillonné les mers de verdure

L'Empire des Loups par Grangé

Embrassé les parois de pierre, les orbites d’ombre

J’ai caressé les versants de neige

Saupoudrés de sable rose,

Renflés comme des corps de femme… »

et une adaptation ciné (moins bonne à mon avis que le livre) mais pour ceux qui aiment Jean Reno, je ne dis pas…

M.G

Publicités