Le cadre :

Résultat de recherche d'images pour "AU FOND DE L eau"

 

Le bassin des noyées,

la rivière qui se rappelle à  elles..toutes ces femmes, maudites, ces secrets, ces sorcières…2ème polar après La fille du train, la trame narrative reste la même,

le lecteur avide jongle et récupère les bribes, toujours ces voix obsédantes qui racontent,

le lecteur avance à pas de loup, à la manière du détective qui assemble les différentes pièces du puzzle et qui pressent l’inéluctable..efficace donc… avec Jules pour Julia, Helen,Sean, Erin, Patrick….

« C’était comme s’il trouvait en eaux profondes et qu’il fallait qu’il attrape quelque chose, n’importe quoi, pour ne pas se noyer. Comme s’il avait tenté d’atteindre une bouée de sauvetage et que, se rendant compte qu’il ne s’agissait que d’un bouquet d’algues, il s’y était quand même agrippé. »p.168.

Un goût certain pour les conspirations,

et pourtant une petite voix murmure… »C’est un démon…p.250,

bref, il tient sa promesse, un bon moment de lecture, mais de là à dire que « c’est addictif, et bien écrit à vous rendre paranoïaque »Le coeur de Louise n’était plus qu’un morceau de bois, il ne battait plus, il ne lui faisait plus de mal, écorchant sa chair, lacérant ses veines et ses muscles, emplissant sa poitrine de sang.p145 » pour les amateurs de polars…encore faut-il savoir nager en eau troubles... »Ce que je voudrais retrouver m’échappe, et ce que j’essaie tant d’oublier me revient sans cesse. »

M.G

Publicités