« J’adore les sushis ! » Résultat de recherche d'images

Réplique devenue culte avec Gad Elmaleh,

quelque chose du cliché…

Une petite fringale?
Une envie de grignotage, de frivolité en petites bouchées ?
Alors oui,

ça se lit vite,

(1h30, je dirai cet aprèm…, pour 179 pages,)

bien, un peu comme un magazine féminin…dont on n’ n’attend pas tant qu’il nous informe véritablement,

mais bien davantage, qu’il s’offre à la manière d’un divertissement…poids plume…

Petite soirée de mesquineries,  « La fois où nous nous sommes mis …voyons, quel est le terme exact, une murge ?une misère? une mine? La fois où je me suis laissée entraîner par mes copines poivrotes, pour célébrer ma liberté retrouvée en nous comportant en racailles. Bref, la fois où elles ont vidé deux bouteilles et où j’ai bu un verre et demi, et qu’on est descendues dans mon quartier déchaînées agresser des couples d’amoureux en pleine rue en leur balançant des boules de neige à base de riz cuit dès qu’on en  trouvait qui commençaient à s’embrasser. »,

de puérilités,

et de moments cocasses, drôles, »

« _Je te déteste ! (….) ( dit Rebecca ) Rougeaude, je me laisse tomber au sol, effondrée, vaincue, soumise.(…)

Et c’est parce que je t’adore, ma petite Rebecca, que tu vas me faire un dernier quart d’heure de rameur.Minuscule, le quart d’heure, à peine 15 minutes. Tu me remercieras quand tu sentiras tes abdos ressusciter sous ta graisse.(..)

_On avait dit 15!!(…)

_C’était avant que te ne me mettes dans la tête cette vision de Susan Boyle nue, brrr.

_Je te…hhh…hais.

_Tais-toi, et rame. »

comme une soirée entre copines, ou un peu …vous savez…comme quand on attend patiemment chez le coiffeur et que les langues se délient, petits cancans et compagnie, moments parfois  façon « drama queen  » ou « princesse » et bien plus efficace qu’un rdv chez le psy…

« J’ai soudain l’impression d’être dans une réunion de groupe des Alcooliques anonymes où chacun livre ses soucis les plus intimes. Mais en même temps, qui peut résister à l’attrait d’une oreille bienveillante tendue en direction de sa bouche, hein ? Pas moi, en tout cas. » p.88

M.G

Publicités