Je rêvais d’un autre monde…

cette chanson, je ne peux m’empêcher de la raccrocher

 à ce film,Upside down

que j’ai trouvé sublime, tant au niveau des effets spéciaux, mon côté rêveuse adhère absolument au concept de deux mondes parallèles/différents (sur fond de lutte des classes version marxiste) séparés et antagonistes, mus par des forces physiques contrariées

« le Bas/le Haut, »

l’endroit /l’envers,

Afficher l'image d'origine

 

 

de la gravitation et de l’attraction..

 

que je rapproche aussi de cet autre titre  de Marc Boulet et du système des castes hindouistes,

4ème:

« Qu’éprouve-t-on réellement lorsqu’on vit au degré zéro de la misère humaine ? Que signifie être mendiant et intouchable dans l’Inde moderne ? Que ressent-on au plus profond de soi-même lorsqu’on devient pur objet de mépris, poussière anonyme dans la multitude humaine ? C’est en obéissant à des curiosités de cette sorte que l’auteur de ce livre a choisi de vivre une extraordinaire expérience.

Après avoir appris l’hindi, s’être fait foncer la peau et teindre les cheveux, Marc Boulet s’est mêlé pendant plusieurs semaines aux mendiants et intouchables de Bénarès en Inde. Il a mendié à leur côté, a partagé leur condition et souffert des mêmes humiliations. Dans ce livre, il remet en forme des notes qu’il a prises pendant ces longues semaines.

Un témoignage sans équivalent mais aussi un portrait sans complaisance de l’Inde moderne qui demeure largement gouvernée par le système des castes pourtant aboli par la constitution. »

Un témoignage… en immersion…dans un autre monde

 

Afficher l'image d'origine

et, en filigrane d’autres chefs d’oeuvre de la littérature…

L’histoire des deux protagonistes « Adam » et la bien nommée « Eden » en rappelle d’autres, une allure shakespearienne,  un couple maudit, la dimension tragique version Béroul avec Tristan et Yseut, sans le meurtre et le sang…le tout rythmé par une musique aux accents oniriques certains…que le charme opère.

M.G

Publicités