C’est le jour de Sinistra,

celui où tu te lèves côté gauche,

malencontreux,

celui où ton orteil tout engourdi heurte le coin perfide du cadre de lit ( oui, ça fait mal, n’est-ce pas !).

Tu penses que ça va aller de mal en pis,

tu as raison,

ton reflet fatigué te l’annonce en grandes pompes « sale gueule » ce matin, te cause-il, paupières gonflées, fond pâle, genre » j’ai fait la fiesta à outrance » (si seulement), pétard dans les cheveux (que s’est-il passé cette nuit!) que tu tentes malencontreusement de corriger aux moyens de doux artifices et maquillage (armes fatales pour les femmes ou  questions de survie ) encore faut-il ce jour-là doser et ne pas avoir la main lourde et comme le regard reste engourdi…c’est prometteur.

Opération ravalement de façades,

rides à combler,

puis direction dressing,

où rien ne semble aujourd’hui s’accorder, ni les coupes, ni les couleurs,

seuls les faux plis sont de service, tu essaies de t’arranger______ comme tu peux.

Puis, café,

espérant te réveiller plus grassement,

raté, il est brûlant et dans la précipitation, tu viens d’en renverser en t’ébouillantant, cela va sans dire , et en tâchant cette  jolie chemise blanche que tu avais finalement élu.

Décidément,

enfin prêt,

tu passes la porte, manques de trébucher sur le jouet du chien, il pleut,

demi-tour pour le parapluie,

clés en main,

retour..

Eh oui, il manque ton pass et ton trousseau de clés de bureau,

en voiture, sortie du patelin, premier ralentissement…un tracteur..là c’est nerveux, tu ris…premiers ralentissements…Normal, horaires de bureau qui coïncident parfaitement à ceux des écoles, machiavélique le chef, qui a élaboré ton emploi du temps,  puis, déviation due aux travaux de restauration de la portion de  route départementale, impromptus et inexistants la veille, mais tu n’es plus à cela;

reste cette accumulation de vieillards qui semblent s’être donné le mot, pour sortir en réunion, au moment où,  les braves actifs s’acharnent à être ponctuels,

à se demander,

n’y -a-t-il pas une véritable secte secrète des retraités aux 30km/heure, (il ne faudrait pas , mais alors surtout pas, abîmer la petite Clio de mamie)..

Le jour de Sinistra, il semble qu’une conspiration universelle, une conjuration, opère,

insensé, non ?

M.G

Publicités