Deux titres pour le moment, mais je n’ai pas dit mon dernier mot et je compte bien poursuivre : Les dieux voyagent toujours incognito, dans la veine des livres de développement personnel, le protagoniste est désespéré, prêt à en finir…

Quoi de plus efficace, selon les statistiques, que  le saut de l’ange du sommet d’Eiffel? Encore faut-il choisir le moment propice, celui où cet inconnu ne vient pas contrarier votre funeste projet…Et, en plus, il se permet de vous dicter votre conduite, il bouleverse votre vie, et vous ordonne de le suivre aveuglément..

On savoure quelques passages, pour ma part , celui de la rencontre avec le grand Noir dans la rame de métro, très drôle, in fine, une histoire de compréhension qui met du baume au coeur.

 

Résultat de recherche d'images pour "gounelle "

Le philosophe qui n’était pas sage, un titre paradoxal quand on pense à l’étymologie…

Comme si ça allait de soi, toujours se méfier des évidences…

Sandro, professeur de philosophie à l’université, ne parvient pas à faire le deuil de son épouse décédée lors d’une expédition en Amazonie. Il décide de se couper de la civilisation (en un sens) direction-fuite vers l’Amazonie pour rencontrer cette tribu primitive (celle-là même qui l’a privé de son amour!) et oeuvrer pour une mission « contre-nature » alliant rage, désespoir et esprit vengeur. Mais est-ce vraiment ce qui peut le sauver? Suffit-il de « dénaturer » cet havre de paix pour retrouver une certaine sérénité ?

M.G

Publicités